Le salon s’installe confortablement dans son observation de la société

 

 

Bonjour, je suis Vincent Lassalle et voici ma bande d’amis avec laquelle je me trouve tous les quinze jours pour discuter d’un fait de société dont l’explication m’échappe et sur lequel j’ai besoin de leurs lumières. Dans un moment convivial, je vais me laisser guider dans l’analyse prospectiviste et l’observation sociétale du sujet, pour je l’espère mieux décoder notre monde.

Je vous présente ici ma fine équipe :

Axel

Après des études en économie et finance, Axel s’est spécialisé dans le financement d’infrastructures énergétiques, et notamment d’énergies renouvelables. Il n’a jamais abandonné son goût pour l’histoire et la philosophie, préfère les questions aux réponses, et est convaincu que s’il y a une vérité, elle ne se trouve que dans l’entre-deux d’un dialogue et que la présence d’un bon verre de vin ne peut pas y nuire.

Spécialisation : s’intéresser un peu à tout, tant le monde est vaste.

Ce qui le fait rêver : une maison, dans les vignes, sur les bords de la Méditerranée.

S’il était un meuble du Salon : une étagère ; on y pioche un livre, on y pose un bibelot, on y retrouve parfois ce que l’on avait perdu.

Costanza

Elle a fait des études de philosophie sociale et politique et s’intéresse tout particulièrement  à la déconstruction des notions de communauté et monde. Passionnée par l’interaction entre pensée et action, elle travaille dans la communication éditoriale.

Spécialisation : le brownie à la betterave

Ce qui la fait rêver:  Ah, le cinéma…

Quel meuble du Salon est-elle ? Un abat-jour art nouveau. 

Émilie

Émilie est ingénieure agronome de formation. Curieuse, bonne vivante et engagée, elle aime les podcasts, les discussions enflammées, la gastronomie, la photo et s’intéresse aussi à tout ce qui concerne les droits des femmes.

Spécialisation: (se) poser des questions.

Ce qui la fait rêver: les photojournalistes et tous ceux et toutes celles qui ont l’esprit d’aventure.

Quel meuble du Salon est-elle ? Une table basse : on y trouve parfois un peu de bazar, mais un salon serait tout de même moins convivial sans sa table basse.

Eric

Son ouverture au monde et à ses cultures s’est d’abord faite au travers de la bande dessinée qu’il a depuis complétée par des livres avec plus de mots (mais pas nécessairement plus intéressants) et des voyages, sa destination favorite restant l’Europe. Enfin, il est un ancien supporter du PSG.

Spécialisation : la bande dessinée et les Balkans et il existe même des bandes dessinées des Balkans.

Ce qui le fait rêver : l’oisiveté.

Quel meuble du Salon est-il ? la méridienne du canapé.

Juliette

« A quoi je pense ? » Au fromage, sous toutes ses déclinaisons, à mon avenir, avec cette question qui revient souvent : « Suis-je plus utile au monde en m’engageant pour une cause citoyenne ou en vivant mon bonheur quel qu’il soit ? »

Toc toc ! C’est Julius… Ah oui, on est plusieurs dans ma tête, on s’invente des histoires et on rigole bien.

Spécialisation : après un master en philosophie et en éthique appliquée, elle s’est spécialisée dans le domaine de l’innovation sociale et de l’éducation populaire.

Ce qui la fait rêver : faire la paix avec soi pour réaliser la paix dans le monde.

Peu importe si ça sonne cliché je suis en paix avec mon rêve…

Quel meuble du Salon est-elle ? Le jukebox ! Elle aime passionnément la musique, la surprise d’une chanson qui démarre sans s’y attendre et l’idée de pouvoir l’écouter tous ensemble.

Lina

D’origine colombienne, elle est une diplômée en sciences humaines et sociales, quelqu’un qui aime les petits plaisir de la vie comme un bon plat français ou regarder un beau paysage.

Spécialisation : l’observation et l’analyse sont ses points forts, dans la vie quotidienne mais aussi dans des thématiques complexes : environnementales et politiques.

Ce qui la fait rêver :

Parfois, je me dis qu’il serait temps de rêver autrement, une vie plus simple avec des rapports plus humains et moins siliconés.

Quel meuble du Salon est-elle ? Le bar comme dans un café.

Marianne

Marianne est philosophe et exerce actuellement en tant que consultante, afin d’accompagner les organisations à clarifier leur posture et le sens qu’elles accordent à leurs activités. Par ailleurs, elle mène de multiples projets afin de participer au décloisonnement de la philosophie pour la rendre accessible au plus grand nombre, en particulier à travers l’animation du blog collectif La Pause Philo.

Spécialisation : les problématiques environnementales et à la démocratie participative. Elle s’interroge sur comment vivre ensemble sans s’entretuer, ni détruire la planète au passage.

Ce qui la fait rêver : posséder une grande ferme en permaculture, mais elle se contente en attendant de cultiver des tomates cerises sur son balcon de 3m2.

Quel meuble du Salon est-elle ? Une lampe.

Sarah

Sarah se questionne depuis longtemps :

Que faire pour que tous, et en particulier les plus fragiles, soient pris en compte dans la société ?

Cette interrogation l’a conduite à étudier la philosophie, voyager et travailler en Amérique Latine, se former à l’accompagnement, et organiser des cafés-débats avec des réfugiés. Aujourd’hui, elle partage son temps entre la réalisation d’études d’impact social pour des associations et le coaching individuel.

Spécialisation : tricoter en parlant de l’ennéagramme.

Ce qui la fait rêver : la beauté du monde !

Meuble du salon : un plateau fleuri pour apporter le « afternoon tea ».

Sofía

Suite à un parcours académique en droit, philosophie et RSE (Responsabilité sociale des entreprises), elle a complété ses études avec des travaux dans l’éducation, la culture et des projets à portées sociétales. Passionnée par l’art, aujourd’hui elle élargit son activité professionnelle et ses recherches philosophiques au domaine de l’éducation, de la psychologie sociale et du dialogue interculturel.

Spécialisation: la préparation de très bons « mates » (camarades). 

Ce qui la fait rêver : La mer, le vélo, les bonnes conversations… et je pourrais continuer jusqu’à l’infini !

Quel meuble du Salon est-elle ? Une bougie (évidemment allumée, très vivante).

Vincent

Biculturel de naissance (France & Nouvelle-Zélande), enfance au Cameroun, études à Singapour, boulot à San Francisco, une étude d’un an autour du monde pour écrire un livre sur la transition post-industrielle… Vincent a pris goût à la découverte d’autres idées, et surtout aux idées des autres. Pas si étonnant qu’il ait bassiné ses amis pour créer Le Salon.

Spécialisation : lorsqu’il ne pérore pas sur sa dernière lubie découverte dans les bas-fonds de Youtube, il joue le consultant en innovation pour de grandes organisations multinationales et gouvernementales.

Ce qui le fait rêver :  Y a une histoire de cité volante… mais faut pas le lancer sur le sujet.

Quel meuble du Salon est-il ? Le coussin douillet du canapé, parce qu’un canapé c’est chouette mais avec un coussin…

Passez le mot à votre
entourage, votre réseau.
Partagez ce podcast.

Dernières émissions