Libérer les énergies

Et si les énergies devenaient un bien commun, un bien que l’on préserve mais accessible à tous, simplement et à moindre frais ? 

Yannick Roudaut, ancien journaliste auteur et conférencier, revient sur cette utopie en 2018 devenue réalisable en 2040. Au travers de l’exercice uchronique de l’Institut des Futurs souhaitables, Yannick Roudaut s’est mis en situation d’être en 2040. Par le biais d’une pensée prospectiviste, il a mené une réflexion sur les nouvelles énergies telles qu’elles devraient être, telles qu’elles pourraient être.

Le cofondateur des Editions La Mer Salée a fait le pas de côté en 2007 lors de la crise des subprimes et s’est ouvert à d’autres réflexions sur le monde de demain en partant du principe que cet effondrement était une opportunité à saisir et non une fatalité.

Pour nourrir sa réflexion, il s’est inspiré des propos de Jared Diamond qui a su prendre de la hauteur pour voir les signaux faibles d’un monde qui s’effondre et les remettre dans une perspective de solution.

Depuis au travers de sa maison d’édition, des livres qu’il signe et des conférences qu’il donne à travers le territoire, il ouvre le champ des possibles d’un monde différent et plus enthousiaste.

La mer salée


Passez le mot à votre
entourage, votre réseau.
Partagez cet article.

À suivre

Le Salon

L’algocratie

Tous les jours des milliers d’algorithmes façonnent notre vie. La suggestion de votre prochaine vidéo YouTube ou le podcast qui…
MODE DE VILLE

Et si les geeks relookaient la démocratie ?

Ces derniers mois, la Civic Tech a beaucoup fait parler d’elle dans le monde. Mais de quoi s’agit-il ? Ce…
Le Salon

Des procès pour la planète ?

    Sujet d'actualité qui ouvre un large spectre de questions et de conséquences en cascade. Et si s'ouvraient des…