L’Omphalos réimprimé pour un changement de perspective

Qu’est-ce que l’Omphalos ? Il faut se plonger dans la mythologie grecque pour comprendre toute la portée de cette pierre sacrée. Nombril du monde — et selon les écrits de peuples anciens, de bien plus que la notion de monde matériel — il désigne tout ce qui est central, au milieu. Il est devenu le point de départ.

La portée symbolique de l’Omphalos expliquée ici :

Plusieurs omphalos ont été créés mais c’est pourtant celui de l’oracle de Delphes, la Pythie du temple d’Apollon, qui reste le plus célèbre.

De nouveau au centre de la réflexion

Crédit photo : Markellos Plakitsis

L’Institut des Futurs souhaitables est à l’initiative de la réimpression en 3D de ce bétyle. Ce symbole, encore appelé centre ou nombril du monde, à l’identique de l’original, devient, dans sa version 2017, un objet mobile qui permet un rapport déplacé au centre du monde. Et si nous prenions d’autres centres, d’autres points de départ pour penser le futur ? C’est le pari symbolique qu’a fait l’Institut des Futurs souhaitables pour transmettre sa connaissance d’un futur plus clément.

L’ Institut des Futurs souhaitables comme école et think tank de la réinvention

Nous vous en parlons ici pour mieux comprendre.

#since2040 commence là

Un des projets de l’Institut pense « demain » par l’exercice d’un voyage uchronique en 2040.

Uchronie, n.f. (LITTÉR.) Reconstruction fictive de l’histoire relatant les faits tels qu’ils auraient pu se produire.

L’hypothèse de départ : et si nous nous mettions en 2040, dans un monde non tourné vers le catastrophisme et les constats alarmants que l’on nous annonce pour la planète bleue et les 7 milliards de personnes qu’elle héberge déjà en 2017, mais au contraire si nous étions projetés dans un futur qui a su prendre un autre virage ; quelle serait la photographie à prendre de cette planète qui a poursuivi une révolution positive ? Comment pourrions-nous arriver à réaliser cette utopie ?

Un challenge, illustré par l’Omphalos 3D

Au travers de l’Omphalos imprimé en 3D, nous imaginons une toute nouvelle mobilité du centre. Ce nouveau positionnement adapté à notre monde nous questionne. À nous de construire le monde qui va autour — Mathieu Baudin.

L’Omphalos vient d’un temps où le futur avait une importance

Il est le point de départ d’un projet ; #since2040 qui voit le jour à Delphes, pour revenir au centre. C’est ici, en Grèce, que Mathieu Baudin, co-fondateur de l’Institut des Futurs souhaitables et instigateur du projet, a fait découvrir à 40 explorateurs du futur la version « mobile » de l’Omphalos.

Jadis on parlait du futur, l’Omphalos est le symbole de cette uchronie — Mathieu Baudin.

Pendant trois jours, 40 chercheurs, explorateurs — voyageurs, scientifiques et experts en sciences humaines ont joué le jeu de l’uchronie, se plaçant en 2040, pour, au travers de leur regard de femmes et d’hommes et au travers de leurs expertises, réfléchir sur quel pourrait être le monde en 2040 et comment nous pourrions rendre possible cette utopie.

Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait — Mark Twain.

#since2040 est le début d’un voyage que l’Institut des Futurs souhaitables souhaite partager avec vous, ici, pour réfléchir et mener ensemble les évolutions nécessaires, parce qu’ensemble on est puissant.


Passez le mot à votre
entourage, votre réseau.
Partagez cet article.

À suivre

#Since2040

Dialogue en 2040

Petit éclairage du projet #since2040 qu'Open Your vous dévoile depuis quelques semaines. Entretien avec Mathieu Baudin, cofondateur de l'Institut des…
#Since2040

La première assemblée citoyenne de l’ONU

Sur le site historique du temple d'Apollon, à Delphes, à quelques mètres de l'Omphalos dont nous vous parlions ici, Yves…
#Since2040

On a trouvé le catalyseur des explorateurs de demain

Voilà cinq ans que l'Institut des Futurs souhaitables officie dans son domaine, la prospective, pour rassembler tous les Jedi, les…